Le grand saut – Danicha Graziéla Okoulambourou Olanga

PORTRAIT N°11


Parce que l’entrepreneuriat est aussi une façon de s’engager, je suis très heureuse de vous dresser aujourd’hui le portrait de Danicha Graziéla dans ce 11ème épisode de la série Le Grand Saut. Danicha nous livre son parcours, de ses engagements associatifs au Gabon jusqu’à son parcours universitaire en France et nous présente son projet, pour lutter contre le harcèlement scolaire.

Ou quand l’entrepreneuriat répond à une quête de sens professionnel !

Danicha

Qui es-tu ?

Arrivée en France en 2017, Danicha a toujours été engagée dans son pays, le Gabon, notamment autour de la sensibilisation et de l’accompagnement des enfants autistes. En France, elle a souhaité poursuivre ses études supérieures, tout en se mettant à la recherche d’un secteur d’activité dans lequel s’épanouir professionnellement et personnellement. 

Quel est ton parcours ?

Rapidement, Danicha a su s’adapter, malgré le choc culturel entre le Gabon et la France. 

C’est dans un premier temps à Marseille qu’elle est arrivée entre 2018 et 2019 pour suivre un BTS en Analyse médical. Pendant son stage de fin d’année dans une maison de retraite, Danicha découvre les métiers de service, au plus près de l’humain, une révélation. C’est notamment cette notion d’entraide qu’elle souhaite aujourd’hui développer au cœur de son projet entrepreneurial, pour avoir un impact dans la vie des gens.

Après son BTS, Danicha est monté à Paris pour s’inscrire en PACES à Sorbonne, à 27 ans. Mais rapidement, la réalité rattrape, Danicha prend conscience qu’elle doit rapidement faire des choix pour se poser, enfin. Un atelier est alors organisé au sein de la fac le mercredi, le LAB, qui présente notamment le monde de l’entrepreneuriat. C’est pendant un de ces ateliers que Danicha va découvrir le monde de l’entrepreneuriat et les opportunités qui y sont rattachées, une expérience qui lui a offert une nouvelle vision, une nouvelle dynamique.

Elle cherche alors à trouver un sujet dans lequel s’investir en tant u’entrepreneuse. Nous sommes en 2020 et beaucoup d‘évènements sont organisés autour du sujet du harcèlement scolaire, via des films, des livres, des drames et Danicha est rapidement touchée par ces histoires, par ce combat : « L’école doit être la plus belle expérience connue, surtout avec le temps qu’on y passe, donc, nous devons rendre cette expérience la plus belle possible ».

En se penchant sur la question, Danicha se forme au fur et à mesure, en faisant des recherches, en se rapprochant d’organismes spécialisés. Dans le feu de l’action, elle crée une association pour sensibiliser au sujet du harcèlement scolaire, dans les établissements notamment, mais se calme rapidement en se rendant compte que des structures d’urgence existent déjà. Prenant conscience de l’importance d’être encadrée dans ce type de projet pour éviter de s’éparpiller, Danicha commence alors à chercher des organismes spécialisés en entrepreneuriat ; son parcours de serial entrepreneuse est lancé.

Ton Regard sur l’entreprenariat

Pour Danicha l’entrepreneuriat a longtemps été juste un moyen de se faire de l’argent. De vendre. Vendre un produit. Aujourd’hui, elle visualise ce secteur plus comme un moyen pour convertir sa passion en travail. Un moyen qui peut donner un sens, au-delà de la vision technique.

Ton Grand Saut

C’est en découvrant le sujet du harcèlement scolaire courant 2020, d’abord dans les médias puis en approfondissant ses recherches, que Danicha a réalisé son Grand Saut. Elle qui cherchait depuis longtemps un sujet pour donner un sens à sa vie, personnelle et professionnelle, elle avait enfin trouvé son créneau.

Evolution de ton projet

En partant simplement du constat que le harcèlement scolaire était une réalité beaucoup trop importante encore aujourd’hui en France, Danicha a essayé de déblayer, entre les solutions qui existaient, les organismes déjà dédiés ou encore les outils de prévention et de résolution déjà en place.

Le constat a été sans appel : ce sont pour la plupart des associations qui gèrent la prévention et la résolution des cas de harcèlement scolaire en France. L’Etat, de son côté, a mis en place une plateforme en ligne et un numéro vert, tout en continuant à former des ambassadeur.drice.s, mais à faible échelle. Autrement dit, beaucoup de moyens sont aujourd’hui dédiés à la prévention, sans que les solutions concrètes de résolution des conflits soient réellement accessibles.

Danicha a alors commencé à penser son projet de plateforme en ligne participative, pour réunir tous les acteur.trice.s de lutte contre le harcèlement scolaire en un seul lieu dématérialisé. Sur le même support, elle souhaite également mettre à disposition un annuaire de contacts de professionnel.le.s – des secteurs judiciaire et psycho-médial – pour accompagner, gratuitement, les victimes et leur famille dans leur lutte contre le harcèlement scolaire.

Au départ, Danicha s’est lancée seule, néanmoins, en participant notamment à un After-Work de Makesense sur la thématique des Associé.e.s, elle a trouvé une personne emballée par son projet. A l’époque, celui-ci n’existe que sous le statut d’association dans l’esprit de Danicha, qui propose alors à cette personne de co-fonder l’association avec elle. C’est un partenariat qui l’a beaucoup aidée pour les démarches administratives notamment. A mi-parcours, cette associée est partie lancer un autre projet avec son copain. Depuis, Danicha a longtemps cherché à retrouver un.e associé.e avant qu’on lui conseille finalement de se lancer seule, plutôt que d’attendre de quelqu’un d’autre qu’elle ne trouvait pas.   

Au sein du réseau Pépite justement, elle a appris que l’on ne peut pas avoir toutes les compétences, mais que l’on peut les apprendre pour évoluer. Un.e associé.e n’est donc pas nécessaire dans TOUS les projets, surtout lorsque l’on porte un projet sur des sujets d’ordre intime.

Danicha n’a pas rencontré de difficultés liées au fait d’être une femme, en revanche en tant qu’étrangère, Gabonaise, elle a été confrontée à énormément de frustrations, principalement financières. En effet, son statut d’étrangère ne lui permet pas de travailler comme elle veut, où elle veut. De plus, elle a dû payer son diplôme au sein du Pépite à cause d’une faille du système excluant les étudiant.e.s hors UE et non boursiers du système d’aide financière. 

Toutes ses difficultés l’ont obligée à trouver des alternatives, pour réussir à avancer malgré tout. Elle note notamment que Makesense ou encore l’incubateur E-engage sont très ouverts quant aux origines des porteur.se.s de projet. En revanche, elle lance un appel aux Pépites pour créer des bourses pour les étudiant.e.s étranger.ère.s afin de les accompagner et de les éviter de payer le Diplôme d’étudiant entrepreneur !

Ton accompagnement

Pépite a vraiment été le moteur, le départ, de son projet entrepreneurial puisque c’est ce qui a fait le lien entre sa vie étudiante et les perspectives entrepreneuriales. Le côté partage d’expériences notamment a vraiment fait la différence dans son projet.

De plus, ceux qui gèrent les ateliers sont des professionnel.le.s partenaires, ce qui fait la différence et rend accessible les informations au maximum. C’est un programme très structuré au sein du Pépite Paris Sorbonne avec des bilans de mi-parcours, des webinars communs et spécifiques… C’est donc un programme complet et gratuit qui est proposé, ce qui rend accessible le monde entrepreneurial à des gens qui ne pourraient pas se l’offrir autrement.

Concernant de potentielles évolutions, les projets au sein des Pépites sont vraiment très différents donc Danicha pense que se réorganiser par thématique pour faciliter l’échange entre les porteur.se.s de projet d’un même secteur pourrait être vraiment intéressant. De même, réunir les projets en fonction de leur niveau d’avancement pourrait leur permettre d’avancer en même temps et se donner des tips concrets.

Danicha n’a pas eu de mentor au sein du Pépite parce qu’elle avait déjà un mentor au sein de l’incubateur E-engage donc elle ne peut pas parler de ce côté-là, de l’accompagnement personnalisé.

En parallèle du système Pépite, Danicha a donc été incubée au sein de E-engage à Nanterre, tout en étant à School lab afin d’être accompagnée dans son choix d’outils, de supports.

E-Engage est un incubateur porté par la région Hauts-de-Seine, qui l’a accompagnée par du mentoring, des ateliers, tout en lui permettant de découvrir et de rencontrer d’autres acteur.trice.s de terrain au sein de son secteur d’activité.

Au sein de School Lab, Danicha a construit le prototype de son projet, afin de définir le parcours des utilisateur.trice.s – familles, écoles, enfants – tout en simplifiant au maximum l’appréhension des interfaces par type d’acteur.trice.s.

Ta perspective d’évolution

Dans les prochains mois, Danicha souhaite développer son prototype et se rapprocher de potentiels partenaires, associatifs et scolaires notamment afin d’échanger avec eux sur les besoins terrain liés au harcèlement scolaire.

Et toi, qu’attend-tu pour te lancer ?

Il faut essayer. On apprend de tout, même de ce qui ne fonctionne pas. Chaque expérience, chaque aventure est à prendre, pour apprendre sur soi-même, sur les autres. L’entrepreneuriat apporte des compétences, des skills, des savoirs-être qui nous sont gagnés pour toute notre vie.

C’est ainsi que se termine ce portrait n°11 de la série Le Grand Saut sur Regardsleblog.fr. Je remercie une nouvelle fois Danicha d’avoir pris le temps de répondre à mes questions et de m’avoir partagé son parcours et son projet, inspirants et passionants. Ceux et celles qui me suivent depuis longtemps le savent, le sujet du harcèlement scolaire est au cœur de mes engagements depuis des années et je suis toujours très heureuse et émue de voir des gens s’investir dans la lutte contre ce fléau …

Et vous, quel est ce sujet de société qui vous anime, pour lequel vous vous investissez ?

J’attends avec fébrilité de lire vos réponses et partages d’expériences en commentaires ou sur la page Instagram de Regardsleblog ! En attendant, comme toujours, je compte sur vous pour réagir à cet article, le commenter et me donner votre avis …

Belle semaine et belle bronzette en terrasse (que dame nature soit avec nous) !

Ella

Une réflexion sur “Le grand saut – Danicha Graziéla Okoulambourou Olanga

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s