SERIAL ENTREPRENEUSE – STEP 8 « Identité de marque »

Une entreprise qui se démarque dans sa communication perdure dans le temps

Après cette semaine de pause COVID (joie), je vous reviens aujourd’hui avec un sujet au cœur de mes compétence: la communication de marque. Parce que si travailler le fond d’un projet est une évidence pour la plupart des entrepreneur.neuse.s, une majorité passent à la trappe la forme de celui-ci. Or, travailler la forme, l’identité, de son projet c’est donner envie aux personnes extérieurs de s’y intéresser.
Pour les personnes ayant participé à mon premier Webinar Communication avec le Pépite 94 hier midi, je reprend dans cet article les points essentiels de l'atelier, en les développant. Pour retrouver les autres points déjà développés sur le blog (Organisation, bases du projet, BUSINESS PLAN, DESIGN THINKING...) je vous invite à découvrir les autres articles de la série Serial Entrepreneuse ! 

Du projet à la marque

Passer du projet à la création d’une marque c’est commencer par poser son idée pour réussir à la définir à d’autres. Que ce soient de futurs investisseurs, le grand public, vos proches, créer une identité de marque va vous permettre de construire un univers complet autour de votre projet d’entreprise. Cet univers, qu’on appelle concrètement identité de marque, se compose d’abord de trois éléments essentiels à votre projet :

  • Son nom : symbolique – logique – pratique

Le nom va être la première chose que l’on va connaitre de votre projet/ entreprise. Qu’il soit symbolique, inspiré du secteur, de votre pratique, un jeu de mot ou au contraire un choix en décalage, c’est lui qui va définir votre ligne de conduite au niveau de la création de votre identité de marque et donc de votre charte graphique. De fait, il n’est obligé d’être défini en premier, au contraire, il est souvent logiquement choisi une fois les bases du projet posées (activités, objectifs, secteur, public…).

  • Son slogan : percutant – essentiel – dynamique

Le slogan c’est en une phrase ce que vous voulez que l’on retienne de votre projet. Qu’il soit drôle, en rime, pratique, logique ou une fois de plus symbolique, celui-ci doit-être simple et marquer les esprits. Le nom et le slogan vont de pair, ils vont être la première idée qui va ensuite automatiquement s’affilier dans l’esprit des gens avec votre activité, vos particularités, vos points forts (ou faibles).

Pour la création de ces deux éléments de bases je vous conseille tout d’abord de vous inspirer de votre concurrence, direct ou indirect dans votre secteur / marché. Voir ce qui est fait ailleurs va vous permettre de définir le mieux et le pire, ce qui est fait, ce qui ne l’ai pas, un autre moyen de vous démarquer comme on va le voir plus tard.

  • Son activité (produit / service) : secteur, forme, objectif

Si vous créez un projet entrepreneurial c’est bien pour vendre un produit ou proposer un service. Savoir présenter rapidement, ou comme disent les anglo-saxons « pitcher » votre activité c’est vous assurer d’être bien compris et de ne pas vous tromper d’interlocuteur.trice.s Un gain de temps et un exercice que vous serez certainement amené.e.s à répéter au fur et à mesure de l’avancé de votre projet.

Ces trois éléments rédactionnels vont vous permettre en peu de mots de présenter votre projet, à l’oral, de façon synthétique, sans supports. Poser des mots c’est rendre concret un projet en sachant l’expliquer. Le plus important c’est d’être clair et concis sans rentrer dans les détails. Ce sont ces éléments là qui vont ensuite vous permettre d’imaginer l’identité visuelle, en cohérence avec cette identité rédactionnelle, pour créer l’identité de marque. Mettre des couleurs, une typographique, des visuels, des symboles, pour marquer visuellement les esprits.

La charte graphique

Le premier élément visuel que l’on imagine quand on pense à une marque c’est le logo. Mais au-delà de celui-ci, une marque construit son identité visuelle sur un panel d’éléments graphiques qui la définisse en un Regard (!). Ces trois éléments sont ceux qui vont composer votre planche graphique d’inspiration :

  • Couleur.s

En moyenne je vous conseille de sélectionner trois couleurs en partant de leurs définitions symboliques (couleurs chaudes, dynamiques ou au contraires froides, statiques…) et en les alliant à votre imaginaire de marque. Parce que votre projet vient avant tout de vous, partez toujours de votre impression. Définir des couleurs pour votre identité visuelle, c’est donné un ton, une énergie et une température à votre charte graphique, une charte graphique au coeur de vos outils de communication.

  • Typographie.s

Il en va de même pour la typographie. J’ai conscience que cela peut vous sembler anecdotique, mais une typographie c’est une façon d’écrire un message et donc une façon de transmettre en message. Or, en communication, comme nous allons le voir juste après, tout est bon pour vous démarquer. Se démarquer en restant cohérent c’est ce que vous permet l’exercice de la planche graphique d’inspiration.

  • Symboles / illustrations

En posant sur votre planche graphique d’inspiration, les images vous inspirant dans votre projet (dans mon cas : une cour d’école, une salle de classe, un tableau numérique…), puis en les alliant à des couleurs, des typos, vont ressortir des symboles simples. Ces éléments qui peut-être des objets, dessinés, en trois D ou encore un mot, une lettre, sont des symboles qui vont ensuite vous permette de mettre en place vos pièce pour créer votre puzzle : votre logo.

La planche graphique d’inspiration : cet exercice peut être fait sur n’importe quel support (numérique ou papier) mais doit avant tout être ludique et créatif, la partie réellement marketing vient au moment de la création du logo. En plus du logo, celle-ci est également le support vers lequel vous allez revenir au moment d’imaginer vos cartes de visites, brochures, affiches ou encore bannières de réseaux sociaux. C’est un véritable fil rouge graphique pour votre entreprise.

Le logo

Le logo doit reprendre tous les éléments de votre charte graphique présenté plus haut puisqu’il est la forme la plus aboutit de votre planche graphique d’inspiration. Mais surtout votre logo doit allier simplicité et créativité

Comme il n’existe pas de recette miracle pour faire le meilleur logo, je vais avant tout prendre le temps de vous dire ce qui NE FAUT ABSOLUEMENT PAS FAIRE :

  • Surcharger

Que ce soit en écriture, en symbole ou en couleur un logo surchargé est un logo invisible et donc inutile. Parce qu’un logo doit-être avant tout vue quelque soit, la forme, la taille, la matière du support, il doit être simple graphiquement et symboliquement.

  •  Copier

Cela semble évident mais s’inspirer n’est pas copier. Créer un logo c’est imaginer la première image que les gens, que ce soit votre public cible, de futurs partenaires ou le grand public, vont avoir de votre entreprise. Autrement dit, c’est dans votre logo que toute l’unicité de votre projet doit ressortir !

  • Être incohérent.e

Une agence de communication qui s’appelle Melon, ou une entreprise de mobile et PC qui s’appelle Pomme ou Apple, on en connait, mais ce choix de nom correspond non seulement à leur logo, mais également à leur histoire – storytelling- , à leur charte graphique, autrement dit, à leur identité de marque dans son ensemble. C’est cette cohérence qui leur permet de faire la différence en se démarquant de leurs concurrents.e.s et de s’inscrire sur la durée dans l’esprit de leur public cible.

La communication est donc avant tout un ensemble. Une image de marque doit être pensée dans sa globalité pour être cohérente, unique et efficace.

Se démaquer pour mieux communiquer

Une entreprise unique, qui a su se démarquer, imposer sa marque, perdure dans le temps, mais pour cela encore faut-il faire la différence.

  • Le ton

C’est avec l’essor des réseaux sociaux en particulier que la question du ton a pris de l’importance. Aujourd’hui une marque existe à travers l’image qu’elle renvoie à 50% voire 70% et cette image dépend beaucoup du ton qu’elle choisit. Ce ton dépend de votre public cible (vous ne parlerez pas de la même manière avec des clients de produits de luxe, qu’avec des partenaires de service de loisir), mais également de l’énergie que vous souhaitez insufflez. Au niveau d’une équipe, le ton que vous choisissez de prendre est une ligne de conduite centrale, validée d’un commun accord par l’ensemble des coordonnateur.trice.s.

  • Les valeurs / impact

Avec toutes les questions de green bashing, de diversité et d’engagement qui ont surgi sur les réseaux ces dernières années, les valeurs des entreprises n’ont jamais été aussi importantes. Une entreprise, doit aujourd’hui se positionner socialement et politiquement, surtout sur les réseaux sociaux pour être en cohérence avec les nouvelles habitudes de consommation mais également pour s’inscrire dans une démarche individuelle d’impact. Ou du moins, si elle ne le fait pas, son positionnement doit être justifié et cohérent, une fois de plus, avec son identité de marque.

  • La communauté

Pour allier le tout, lorsque l’on parle de réseau sociaux, mais également lorsque l’on parle de consommateur.trice.s, aujourd’hui on parle de communauté. Mais pour construire une communauté il ne suffit pas de trouver le ton adapté ou d’être en cohérence avec les valeurs de ces personnes, il faut avant tout intégrer votre public cible au processus de l’entreprise.

Le meilleur exemple qui me vient est la marque française, féministe et écoresponsable de prêt à porté MEUF. En plus d’être engagée, fédératrice sur les réseaux sociaux grâce à ces valeurs, MEUF intègre sa communauté à ses processus de création ; en lui proposant de choisir les prochaines, couleurs, matières, formes des collections à venir ou simplement en l’invitant à des évènements privés. Et en vue de leurs résultats, ça fonctionne ! Au point où, pendant la crise du COVID, alors que les ateliers étaient à l’arrêt, la communauté est allée jusqu’à précommander des produits pour aider la marque à perdurer, un bel exemple d’une communauté, membre intégrante d’une marque !

https://www.meufparis.com/ également sur Instagram

Si je devais résumer, la création de votre identité de marque doit-être, UNIQUE, COHERENTE et ADAPTEE. Unique, comme votre projet, avec son origine, ses valeurs, ses objectif, son public cible et ses produits/services. Cohérente car globale, du nom en passant par la charte graphique et jusqu’au ton employé, votre identité doit-être vue comme un ensemble de pièces, prête à former un magnifique puzzle. Adaptée, à votre public cible bien sur, mais également à vos collaborateur.trice.s, partenaires, à votre secteur et ses évolutions, ainsi adaptée autant qu’adaptable …


Nous arrivons à la fin de ce nouvel article de la série Serial entrepreneuse. Vous le savez la communication me passionne, en particulier lorsqu’elle est au service de projets porteurs de valeurs et d’innovations, comme c’est certainement le cas du votre. N’hésitez pas à partager vos projets, doutes et découvertes en commentaires ou sur Instagram !

En attendant, je vous dis à la semaine prochaine, prenez soin de vous, des autres et soyez créatifs !

Ella

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s