Découverte

Coup de cœur !

Moonlight de Barry Jenkins

Je reviens aujourd’hui avec sans aucun doute mon coup de cœur du mois voir de l’année. Je ne suis ni la première, ni la dernière à faire l’éloge de ce film mais je tenais à vous faire par de mon ressentie après son visionnage.

Tout d’abord, je tenais à préciser que j’ai eu le chance de regarder ce film dans le merveilleux cinéma Bordelais, l’Utopia. Rien qu’à son décor, sa mise en scène, ce cinéma nous emporte dans un monde particulier, deux fois plus appuyé par Moonlight.

Je m’attendais à un film violent. C’est finalement sa tendresse qui m’a bouleversé. La violence est omniprésente dans ce film, ce serait mentir que dire le contraire. Néanmoins, on comprend très vite que face à la violence, la tendresse et l’amour peuvent changer une personne, une vie.

Le contexte des trafics de drogue, de l’exclusion, de la discrimination, des violences familials, nous dresse un portait sombre mais bel et bien réaliste. Le communauté afro-américaine est au cœur de cette fiction tout comme l’homosexualité. Cette difficulté à s’accepter dans un monde qui condamne alors que le personnage ne sait même pas, lui même, qui il est.

Divisé en trois chapitre, le film nous donne une vision d’ensemble sur la vie de celui qui est d’abord Little avant de devenir Black, puis enfin Chiron.

Notre personnage va prendre des coups avant d’apprendre à les rendre puis de décider de devenir plus fort, comme eux, pour survivre, simplement. Le monde de bruts dans lequel il évolue; entre une mère droguait et fragile, des camarades qui sont surtout des bourreaux et des adultes incapables de réagir, va s’opposer à la tendresse des mains tendues que Chiron va rencontrer.

Un dealer qui va finalement devenir un mentor, presque un père, sa copine qui sera confidente et Kevin son camarade et bien plus, le regards de Chiron va changer, sur lui même, sur les autres.

De nombreuses problématiques sont posées par ce film. Doit-on mettre un masque pour survivre en terrain hostile? Comment grandir en étant déjà condamné? Comment croire en la justice alors qu’elle est aveugle à se qui se déroule hors de son champ visuel? Nous ne pouvons rester insensibles face à ces questions, qui dans un sens nous concerne tous.

Ce film c’est aussi beaucoup de rire, d’envies de révolte et un énorme baume au cœur. Nous en ressortons ravi.e.s, riche.s d’un visionnage qui reste avant tout une expérience.

Au cas ou vous ne l’ayez pas comprit: Moonlight, une expérience à vivre de toute urgence!

N’hésitez pas à partager avec nous vos réactions une fois que vous l’aurez vu si ce n’est pas déjà fait !

Quand à moi je vous dit à très vite pour un nouvel article,

Ella.

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s