Actualité/ Débat

Nouveau phénomène de société, le thème du harcèlement est aujourd’hui abordé partout. Dans les radios, les journaux, les conférences et même les discours politiques. Pourtant, cela fait bien des années que, dans les entreprises, les écoles et plus récemment sur internet le harcèlement fait des ravages autant psychologiques que physiques.

Bonjour à tous et bienvenu sur ce nouvel article. Nous démarrons aujourd’hui un cycle de plusieurs articles sur un sujet qui me tient particulièrement: Le harcèlement scolaire.  

Ce premier papier sera donc une petite introduction sur le sujet.

N’hésitez pas à réagir et même à poser vos questions, je ferais mon possible pour y répondre.

Ne pensez pas que je prend ce sujet à la légère, bien au contraire, j’ai eu la chance de devenir ambassadrice  contre le harcèlement scolaire pendant mes deux ans au Conseil Académique de la Vie Lycéenne (CAVL).

Ces articles serons complétés pas de nombreux ouvrages sur le sujet.

Les chiffres sont  aujourd’hui incontestables, le harcèlement est une souffrance qui touche 1 élève français sur 10. 15% des élèves de la primaire au lycée en passant pas le collège. Les pouvoirs publics ont pourtant prient conscience de ce phénomène et mettent en place depuis 2008 différents dispositifs de lutte. Nicole Catherine en est un très bonne exemple; Pédopsychiatre et responsable d’une unité de soin pour collégiens et Lycéens, elle sort, en 2008 aux éditions Albin Michel, un livre Harcèlement à l’école. Par ce livre, elle tente de dénouer le nœud des nombreuses questions sur ce sujet aujourd’hui tabou. Pour ouvrir les yeux à notre société sur ce phénomène de l’ombre, il reste encore un travail très important à fournir. Mais avant tout, un détail, dans ce livre, à retenu mon attention :

L’utilisation d’un mot unique pour désigner des situations aussi diversifiées. En effet, dans les pays Nord-Américains mais aussi chez nos voisins Européens, il existe plusieurs mots pour désigner chacune des situations bien définies. En Grande-Bretagne par exemple, 6 termes sont employés : Harassment (Harcèlement), Bullying (Intimidation), Teasing (Taquinerie), Intimidation (Intimidation), Tormenting (Torture) et Peaking On (Avoir l’ascendant sur). Nous pourrions refaire le même constat avec le Portugal ou encore la Norvège.

Ainsi, là ou tous les autres pays Européens utilisent au moins quatre synonymes, la France n’utilise qu’un seul mot VIOLENCE assorti du qualificatif directe ou indirecte. Pourtant, la langue française possède tous les vocabulaires nécessaires : brimade, harcèlement, malmenage, maltraitance, intimidation, rejet, exclusion. Il est ainsi très important de souligner que l’utilisation d’un vocabulaire précis permettrait de nommer clairement et ainsi de distinguer un début d’analyse du problème.

 

914_harcelement_scolaire.jpg

 

Voilà pour cette petite introduction. Le prochain article sur le sujet traitera des différentes formes de harcèlement scolaire.

A très vite!

Ella.

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s